Luna

UN HOMMAGE À LA REINE DE LA NUIT

Villa de los Luna et ses grands seigneurs, ont permis au roi Sancho Ramírez de consolider ses frontières durant la reconquête, et celui-ci leur a accordé la Carta Puebla en l’an 1092.

C’est pour ces raisons que cette ville autrefois appelée Monte Mayor pour sa topographie, est, aujourd’hui, l’une des plus importantes de la région, étendue sur 309 kilomètres.

Son changement de nom vient du fait que l’attaque des chrétiens pour récupérer le territoire musulman, s’est produit une nuit de pleine lune, de sorte que sa lumière a guidé les soldats. Cela a permis que les hordes de Sancho Ramírez soient les vainqueurs de cette bataille. Pour honorer ce jour, le nom de la ville a été changé pour Luna.

Luna possédait aussi une colonie juive importante, avec une population de 80 ou 90 personnes au 15ème siècle. Selon Michelangelo Motis, la communauté juive de Luna est un exemple d’intégration complète, car les Juifs ne résidaient pas dans un quartier proprement dit, isolé du reste des habitants, comme cela était habituel dans d’autres villes de la région. À Luna, il existait une lignée juive bien connue, l’Elisa, qui travaillait dans la commercialisation de la laine.

Aujourd’hui, Luna, située à 65 kilomètres de Saragosse, a gardé beaucoup d’empreintes de son passé à travers ses monuments, comme l’église de Santiago de la Corona, l’Hôpital de Peregrinos, ou la chapelle romane de San Gil qui possède de très belles sculptures.

A l’extérieur du village on trouve aussi plusieurs endroits curieux comme les châteaux Obano, Yecra (également Yequera) et Hispanies, du Xe siècle (le plus ancien de la région), que les habitants de la région appellent « la prison Hispaniés » parce que durant les Guerres Carlistes, une centaines de prisonniers furent gardés dans son réservoir d’eau souterrain.

Luna possède aussi beaucoup d’autres points d’intérêt dont le monastère de Monlora, appelé «la tour de guet des Cinco Villas» pour les vues offertes par son emplacement, très haut. Par conséquent, il est fréquent d’y voir des groupes pratiquant des activités comme le parapente et d’autres sports aériens.

Le village dépeuplé de Júnez est très authentique ainsi que Lacasta, un autre village qui dépend maintenant de Luna dû à son dépeuplement. L’église romane est bien conservée, d’une grande beauté, comme la grande fonte baptismale qui s’y trouve, un monolithe de pierre de grande dimension et de poids. Des pièces de qualité dans des environnements inhabités que l’on peut visiter en marchant : une expérience unique pour remplir ces espaces de vie. Lacorvilla est le troisième village qui dépend de Luna mais qui maintient quelques habitants, environ 50.

Site Internet: www.luna.es
Route 4: Luna-Lacorvilla


CARTE DE TELECHARGEMENT 
TÉLÉCHARGER LA TRACE GPS

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies
X