Lobera de Onsella

DU LOUP À LA RIVIÈRE ONSELLA

Bien que de nombreux chercheurs associent son nom à «lupus », loup, d’autres l’attribuent à une origine indo-européenne qui fait référence aux cours d’eau de la zone, comme la rivière Onsella.

Quel que soit le cas, Lobera de Onsella est aujourd’hui une commune entourée d’un beau paysage de montagne, qui est situé à 153 kilomètres de Saragosse, traversée par la rivière Onsella, qui donne son nom à la région: Val de Onsella.

L’empreinte du passé est visible dans ses rues, ses places et ses maisons, ses écussons singuliers, ses avant-toits, et ses pierres de taille, et plus haut, l’église paroissiale de l’Assomption, de la fin du XVIIe siècle.

Outre la beauté de son patrimoine, Lobera de Onsella possède aussi un charme naturel, puisque cette petite commune est située dans la Sierra de Santo Domingo, entourée de pins et d’une forêt luxuriante où l’on peut trouver de nombreuses espèces de champignons et un gibier abondant.

Lobera de Onsella est également connu pour avoir su récupérer ses traditions. En particulier, depuis 2004, chaque nuit de Saint Jean se réalise un ancien rituel local : le Rite des Herniados.

Cette tradition consiste à faire passer aux enfants souffrant d’une hernie inguinale à travers une branche d’un arbre qui a été ouverte la nuit précédente. Deux personnes se passent l’enfant au-dessus de la branche, en disant: «Prenez-le Jean, donnez-le-moi Pierre; souffrant d’hernie je te le donne, sain je te le rends ‘. Ensuite, la branche brisée est soignée et si elle guérie, l’enfant guérira aussi. C’est une tradition médicale très ancienne qui provient de la croyance des effets magiques et thérapeutiques de la nuit de Saint Jean.

Le premier document graphique qui est conservé de cette tradition locale date de 1926, bien que les habitants de Lobera de Onsella défendent qu’elle existe depuis bien plus longtemps. C’est grâce au cinéaste et chercheur, Eugenio Monesma, qui est venu à Lobera de Onsella pour enregistrer ce rituel que cette tradition a été récupérée il y a quelques années.

De nos jours, les habitants se sont impliqués dans sa recréation et ont même reproduit les costumes des protagonistes d’antan. Tous exécutent le même rituel que Ramón Violant i Simorra décrit en 1943, afin de vivre cette tradition dont ils sont fiers. Actuellement c’est la seul ville espagnole qui la maintient en vie.

Site Internet: www.loberaonsella.es

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies
X