El Frago

SYMBOLE DU MONDE JUIF

Autrefois, El Frago était un «endroit rocheux et envahi par la végétation», d’où son nom. En 1115, Alfonso 1º le Batailleur fit don de cette ville à un moine français de Saint-Ruf de France mais celui-ci ne sachant que faire de cet emplacement tant inhospitalier, demanda l’aide des moines de San Martin de Biel pour repeupler la ville.

Aujourd’hui, cette belle ville, qui se trouve à 79 kilomètres de Saragosse, est un endroit idéal pour faire du tourisme car la ville est entourée d’une forêt de pins et de chênes, qui ouvrent le chemin à un manoir dont les motifs médiévaux ont été bien préservés, ainsi que de nombreuses autres maisons nobiliaires et des rues uniques, comme la rue Infantes, qui donne son nom à son célèbre quartier juif, où cette communauté a vécu jusqu’au moment de leur expulsion.

Ainsi, au début du XVe siècle, El Frago avait 15 maisons dans le quartier juif – de 60 à 65 habitants-, beaucoup d’entre eux travaillant le lin qui s’utilisait pour les attelages des animaux de labeur. La mosquée d’El Frago était l’une des plus prospères de l’époque, connue pour ses marchands qui assistaient aux foires, comme par exemple la fameuse et régulière Sádaba.

Du point de vue de l’architecture, le quartier juif d’El Frago est l’un des plus remarquables de la région et représente très bien la typologie des quartiers juifs classiques, avec ses maisons à double entrée (sur 2 rues), la fusion des espaces pour faciliter la cohabitation de plusieurs familles qui peut se voir à travers les galeries surélevées et les petits passages, et aussi par le biais des structures intérieures qui combinent l’utilisation des espaces destinés à l’artisanat ou au travail.

Et puis il y a des maisons en pierres qui gardent leurs secrets comme celle de la rue Trévedes qui a sur sa façade une inscription qui dit : « Voici la tombe de Rabbi Yom Tov, fils de Rabbi Yishag ».

Et face au quartier juif, le christianisme a laissé aussi son empreinte avec, par exemple, l’église romane de San Nicolas de Bari, ou les ermitages de San Miguel et San Miguel de las Cheulas, du XIIe siècle. Deux constructions qui reposent dans la montagne d’El Frago attendant que les visiteurs les découvrent.

Site Internet: www.elfrago.es
Route 2: Orés-El Frago


CARTE DE TELECHARGEMENT 
TÉLÉCHARGER TRACE GPS

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies
X